[Guitar God] Buckethead - HAIL THE CHICKENS! ::.

Si vous voulez porter un appareil auditif...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Pavel
Ø gougoule d'élite Ø
Ø gougoule d'élite Ø
Messages : 2234
Inscription : mar. mai 25, 2004 2:29 pm
Localisation : Sora ni...

[Guitar God] Buckethead - HAIL THE CHICKENS! ::.

Message par Pavel » jeu. juil. 19, 2007 11:44 pm

Allez hop, histoire de déterrer cette section du forum, je vous propose un petit thread sur mon coup de coeur du moment, j'ai nommé Buckethead. Et pour bien situer le sujet, une petite photo de notre suspect du soir.

Image

Et pour confirmer vos "wtf?! >=O", oui, il apparaît toujours de cette façon, que ce soit en spectacle, en interview, ou autre, avec cependant quelques variations de hauts de forme, voire de masques. Quant aux interviews, Buckethed lui-même ne répond pas aux questions, il laisse ce soin à son compagnon Herby.

1. Le Personnage!
Ozzy a écrit :"I tried out that Buckethead guy. I met with him and asked him to work with me but only if he got rid of the fucking bucket. So I came back a bit later and he's wearing this green fucking Martian's-hat thing! I said, 'Look, just be yourself'. He told me his name was Brian, so I said that's what I'd call him. He says, 'No one calls me Brian except my mother'. So I said, 'Pretend I'm your mum then!'. I haven't even got out of the room and I'm already playing fucking mind games with the guy. What happens if one day he's gone and there's a note saying, 'I've been beamed up'? Don't get me wrong, he's a great player. He plays like a motherfucker!"
Buckethead ne sait pas quand il est né. Son plus lointain souvenir remonte à quand il n'était qu'un petit enfant, abandonné dans un poulailler. Suite à un maltraitement de la part de ses camarades gallinidés, notre ami Buckethead se retrouva défiguré à vie, et se voit dans l'obligation de porter un masque jusqu'à la fin de ses jours. Cependant, vint un moment où il apprit à vivre avec les poules et où il fut assez grand pour vivre seul. Bien décidé à libérer son peuple de poules de l'oppression des grandes chaînes de fast-foods, il porte un seau KFC sous-titre d'un Funeral" et part combattre le système armé de sa guitarre, dont il dit que le son lui rappelle les cris de souffrance des poules. Ayant vécu dans un poulailler plusieurs années, sa démarche est saccadée, à l'image d'un robot, à cause d'une mauvaise croissance de ses os et de ses muscles. Il pense être un alien...

2. ...mais en fait...
Guitar Player Magazine a écrit :An astonishingly skilled guitarist and bassist, he demonstrates post-Paul Gilbert speed and accuracy filtered through very kinky harmonic sensibilities. His psychotronic, demonic edge is very, very far removed from the clichés of classical metal and rock. A real talent to watch, he's still a teenager. Also known as "Buckethead".
...il est juste un garçon original né en 1969 sous le nom de Brian Carrol. Grand fan de films d'horreur, son masque date de sa jeunesse, quand il aimait se déguiser pour faire peur aux gens. Son seau, quant à lui, l'idée lui est venue en allant bouffer au KFC: il se le met sur la tête, et tadam, Buckethead est né! Fan de musique, ses inspirations vont de Malmsteem à Satriani, en passant par Michael Jackson et Paul Gilbert. Ce dernier sera d'ailleurs son prof de guitarre pendant quelques temps. Les fans de Paul Gilbert savent à quoi s'attendre: un rythme effrené et une précision hors-normes.

Sa carrière musicale débute vers la fin des années 80/début des années 90, après avoir envoyé une maquette au magazine Guitar Player Magazine Après avoir sorti quelques albums indépendament, il sortira son vrai premier album sous un label pro en 1992: Bucketheadland. C'est le début de la gloire dans le monde des guitaristes. En effet, il enchainera album sur album, aussi biene n solo qu'avec des groupes. En mai dernier est sorti son 20ème album solo, Acoustic Shards. Ajoutons à ça l'autre vingtaine d'albums avec divers projets (les plus connus étant Praxis et Death Cube K), et on peut dire sans problème que Buckethead, à même pas 40 ans, a déjà eu une carrière plus que remplie, mais jamais identique. Le point culminant de sa carrière sera sans doute son passage chez les Guns'n'Roses, bien qu'il quittera le groupe pour des différents personnels.

3. Osef du texte, on veut de la musique!

Ça vient, ça vient!

Alors oui, comme vu plus haut, en 20 ans de carrière, Buckethead a déjà sorti plus de 40 albums. Vient alors la question: n'est pas répetitif à la longue? La réponse est: FUCK NO! N'ayons pas peur des mots, Buckethead est un génie musical, au même titre que Mike Patton et Devin Townsend. Ne comptant que sur sa guitarre, on pourrait se dire que sa panoplie de style serait limitée, mais c'est sans compter sur le fait... qu'il est véritabelement un alien de la musique. tanttôt sur une ballade calme, tout de suite après sur un rythme endiablé à en avoir mal aux doigts rien qu'à suivre ses mouvements des yeux, il a su faire transmettre une émotion différente et imposer un style à chaque album qu'il a écrit. Electric tears est l'album idéal pour se reposer au son d'une guitarre aérienne et mélancolique, Cuckoo Clocks of Hell est l'outil idéal pour mettre une ambiance oppressante dans vos soirées, Population Override vous donnera le blues sur des airs funk/jazz...

Pour résumer, Buckethead, en plus de son attitude devant le public, est un des compositeurs/guitarristes les plus originaux, et les plus complets d'aujourd'hui, et je jouerai même mon fanboy en disant qu'il est sûrement le meilleur guitariste de tous les temps! Et maintenant, place aux vidéos (ah, et je vous ai parlé du fait qu'il sache utiliser les nunchakus, Non, osef?...)

Ah, et prenez le temps de bien écouter les morceaux en entier :)

For Mom (acoustic)
Extrait de son DVD YoungBuckethead qui retrace les débuts de Buckethead. Les images datent de 91, lors de l'enregistrement de son premier album.

Soothsayer
Whitewash
Angel Monster (oui, le posteur de Youtube est homo et s'est gouré dans le tag)

Notthingam Lace, son morceau le plus connu, extrait de l'album Enter the chicken, qu'il a écrit avec Serj Tankian.
We are one, morceau du même album et où chante Serj Tankian!

Night of the Slunk

Buckethead en pleine folie expérimentale au milieu des poules
Image

Répondre